À propos de moi

Archives

Tags

Derniers Articles

Rechercher

La classification des bois de construction

by admin

Qu'il s'agisse d'édifier une maison ou un grand bâtiment, le bois reste certainement l'un des matériaux les plus utilisés en matière de construction. Ce dernier dispose en effet de diverses propriétés lui offrant plus d'avantages que d'autres matériaux existants. De nos jours, une grande variété de bois existe sur le marché, chacun trouvant facilement sa place dans la construction.

 

Propriétés du bois

Avant d'évaluer un bois de construction, mieux vaut bien connaitre ses propriétés. Le bois de construction, aussi appelé bois d'œuvre, comprend en effet de grandes caractéristiques :

 

  • Une grande résistance contre le feu par rapport à d'autres matériaux. En effet, le bois cède moins rapidement que le métal qui se plie rapidement sous l'effet d'une haute température.
  • Favorise pareillement la régulation hydrométrique dans un édifice puisqu'il est sensible aux changements climatiques
  • Le bois est particulièrement solide : le bois classé dans la catégorie des bois massifs offre effectivement une grande résistance contre la pression. D'autre part, ce dernier supporte aisément l'humidité et l'attaque des insectes une fois traité.

 

Une grande variété de bois existe de nos jours. Ces derniers sont classés en quatre catégories appelés : les bois durs, les bois résineux, les bois tendres, les bois fruitiers.

 

Les bois durs

Les bois durs regroupent en tout 4 essences (le chêne, le hêtre, l'érable et le mélèze). Ce type de bois, très robuste et souvent facile à travailler, sert d'ordinaire à ériger des charpentes (chêne), des parquets (hêtre, érable)  ou encore des aménagements à usage décoratif (mélèze et chêne).

 

Les bois tendres

Dans la catégorie de bois tendre, on retrouve généralement le pain, l'épicéa et le cèdre. Outre leur robustesse, ces bois de construction supportent également l'humidité après une série de traitement. Ils servent d'ordinaire à la fabrication de contreplaqués et de lambris.

 

Les bois résineux

Le sapin, le douglas, le pin, l'épicéa entrent dans la liste des bois résineux. Très apprécié dans l'univers de la construction, ce type de matériau nécessite tout de même un traitement particulier contre les insectes et les champignons. Les bois résineux servent par conséquent à ériger les revêtements extérieurs, le bardage, les voliges, les lambins ou encore les tasseaux.

 

Les bois fruitiers

La plupart des bois fruitiers tels que le merisier, le noyer, le châtaigner, peuvent aussi servir dans la construction. Utilisés dans la réalisation de certaines menuiseries intérieures (meuble, escaliers…), les bois fruitiers demeurent faciles à travailler grâce à leur élasticité. Le merisier, par exemple, adhère mieux au vernissage tandis que le noyer (à faible nervure) se cire parfaitement bien.

 

Outre ces quatre grandes catégories de bois, certains bois exotiques (ipé, teck, iroko) sont aussi utilisés en construction. Effectivement, ces derniers s'adaptent parfaitement aux endroits humides et peuvent faire office de parquet ou de meubles haut de gamme. Vous aurez donc un grand choix quant à celui que vous voudrez utiliser pour vos constructions. 

Pour en savoir plus, cliquer sur Villeneuve L & Cie (1973) Ltée

Partager